12 idées concrètes pour réduire l’empreinte écologique de votre entreprise

Anthony LEMARCHANT – 12/03/2020

Le sujet environnemental n’a rien d’une nouveauté dans notre société. Dès 2015, l’accord de Paris défini lors de la COP21 dessine les contours du défi écologique et des contraintes qui devront être respectées pour construire un modèle économique soutenable. Même si toutes entreprises sont concernées par ce grand enjeu, les sociétés privées de plus de 500 salariés sont soumises à des obligations vis à vis de leur politique RSE et leur bilan carbone. Les chiffres constatés 5 ans plus tard pourraient pourtant laisser penser que la prise de conscience tarde à s’installer. Nous vous présentons dans cet article 10 idées qui peuvent accélérer sensiblement votre démarche éco-responsable.

Quelques chiffres éloquents

• 120 kg de déchets sont produits chaque année par un salarié sur son lieu de travail et les 3/4 sont du papier. Le papier peut se recycler jusqu’à 7 fois et son recyclage évite l’émission de 390 000 tonnes de CO2 par an, soit les émissions de 200 000 voitures.

• 30% des émissions de gaz à effet de serre en France émane du trafic routier (en 2018) selon le ministère de la transition énergétique. 58 % des actifs qui ont leur lieu de travail à moins d’un km prennent la voiture pour s’y rendre.

• 12 tonnes d’équivalent CO2 sont émises par un français chaque année, alors qu’il faudrait ne pas dépasser 2 tonnes par habitant par an pour être neutre ne carbone.

Pourquoi intégrer l’environnement dans votre stratégie d’entreprise ?

• Contribuer à une économie plus responsable pour baisser l’impact sur la santé des gens, l’environnement et le changement climatique.

• Réduire concrètement sa facture énergétique.

• Améliorer son image en communiquant sur des actions vertes.

• Développer sa marque employeur et le sentiment d’appartenance de ses équipes en leur permettant de s’engager dans des actions éthiques en phase avec les enjeux sociétaux actuels

environnement stratégie entreprise

Comment intégrer concrètement l’écologie dans sa stratégie d’entreprise ?

– Diminuez la consommation d’énergie dans vos locaux

Les locaux de votre entreprise constituent une des bases de votre démarche environnementale. Quand on sait que la combustion des énergies fossiles est la première source d’émissions de gaz à effet de serre au monde, opter pour un fournisseur d’énergie issue d’énergies renouvelables est déjà un premier levier important. Greenpeace met par exemple en avant des acteurs tels que « Energie d’ici » ou « Enercoop » qui proposent de l’électricité verte issue d’éoliennes, panneaux solaires ou installations hydrauliques et hydroélectriques. La domotique intérieure de votre bâtiment pour aussi contribuer à optimiser votre consommation d’énergie en programmant l’allumage et l’extinction de vos ressources quand vous en avez réellement besoin. L’utilisation d’ampoules basse consommation, les économiseurs et l’isolation sont également des éléments à considérer.

– Sensibilisez vos collaborateurs sur les bonnes pratiques

En tant que personne morale, votre entreprise à une responsabilité sociale. Chaque jour, des dizaines, des centaines ou des milliers de personnes se regroupent pour travailler dans vos locaux, tout autant de personnes auprès de qui vous pouvez diffuser des messages responsables : éteindre la lumière quand on quitte une pièce, fermer les robinets, éteindre les écrans d’ordinateurs après utilisation, doser l’usage du chauffage et de la climatisation, trier ses déchets ou encore privilégier le réutilisable au jetable lors des pause-café (ce que propose la jeune entreprise « Newcy » qui met à disposition des gobelets personnalisables et réutilisables en s’occupant ensuite de la collecte et du lavage après utilisation. Parler des bons gestes à adopter au quotidien peut se faire d’énormément de façons différentes dans le cadre d’une campagne de communication interne : affichage print, écrans d’accueil, messagerie collaborative (Teams ou Slack), écrans de veille des ordinateurs, séminaire ou conférence sur le thème de l’environnement.

– Encouragez l’usage des transports en commun

Les trajets domicile-bureau de vos collaborateurs contribuent fortement à l’empreinte carbone de votre entreprise. De toute évidence, si vous voulez déclencher des résultats concrets en termes d’écoresponsabilité, le transport est un de vos premiers axes de travail. Dans cette optique, une des solutions les plus accessibles est d’encourager l’utilisation des transports en commun. Pour cela, passer d’une prise en charge de 50% à 100% des abonnements de vos collaborateurs est un signal fort et souvent efficace. Sensibilisez aussi vos équipes au covoiturage pour ceux qui le peuvent, soit en interne, soit sur l’incontournable BlaBlaCar. Incitez également les gens à venir à vélo en prévoyant des abris, parlez d’éco-conduite, mettez en place des navettes lors de vos évènements internes. Bref, les idées sont nombreuses !

collaborateurs transports en commun diminution énergie

– Autorisez le télétravail

Mettre en place un accord de télétravail est une réponse simple à apporter pour réduire les déplacements de vos équipes et donc leur empreinte carbone. Bien-sûr, le télétravail, ça se pense en amont, avec les bons outils collaboratifs, une sécurisation de votre système d’information pour les accès à distance, des moyens de communication opérationnels etc. Une fois ces étapes validées, le télétravail permet un impact direct sur le bilan carbone de votre entreprise. Vous associez en plus l’utile à l’agréable car le télétravail améliore la qualité de vie des collaborateurs et constitue une attente grandissante du côté des salariés.

– Diminuez les déplacements pros avec la visioconférence

À l’heure du digital, se déplacer physiquement pour le moindre rendez-vous n’a rien d’écoresponsable. Les solutions de visioconférence professionnelle proposent aujourd’hui une expérience très immersive et une qualité d’échange absolument irréprochable. Les meilleures solutions du marché comme Lifesize permettent de mener des réunions sans coupure et avec une image haute définition. Ainsi, non seulement vous pourrez réduire votre empreinte carbone mais vous ferez également gagner un temps énorme à vos équipes. De la même façon, vous baisserez vos coûts de déplacement et vous éviterez les impondérables tels que les retards, les pannes, les accidents ou les grèves. Voilà une action concrète et accessible à toute entreprise qui souhaite participer au défi environnemental.

– Encouragez les circuits alimentaires courts

L’alimentaire pèse lourd dans la production mondiale de gaz à effet de serre. Il faut être clair, votre entreprise à elle seule ne peut pas inverser cette tendance, elle peut en revanche contribuer à la limiter en mettent en place une action responsable. Vous pourriez par exemple instaurer la livraison d’un panier alimentaire bio pour vos collaborateurs. Un panier qui proviendrait d’un producteur local pour encourager la consommation de produits de qualité dans un circuit de commercialisation court. Des produits issus d’une production plus propre, avec moins de déchets d’emballage et moins de transport entre le producteur et l’assiette du consommateur.

– Le papier

Le papier étant le déchet de bureau le plus important, il est intéressant de prévoir un plan d’action au sein de votre entreprise pour le réduire. Votre performance environnementale passe forcément par cette étape. Pour atteindre cet objectif, il existe de nombreux leviers comme la réduction des impressions, l’utilisation des brouillons et des versos, la dématérialisation de vos process avec une solution de GED (Gestion électronique des documents), l’utilisation de papier écoresponsable etc. On vous donne plein d’idées dans un article dédié au papier pour réduire sensiblement votre consommation de papier et faire un pas solide vers la digitalisation.

télétravail papier

– Le crédit mobilité

Le crédit mobilité séduit peu à peu nos entreprises françaises, même s’il gagnerait à être plus connu. Il vise à simplifier la gestion des flottes de véhicules dans les entreprises, tout en apportant une touche écolo. Concrètement, votre entreprise peut proposer à ses collaborateurs 3 options :
 Changer de voiture de fonction pour un modèle plus petit et se voir directement reverser la différence de prix
 Louer ponctuellement une voiture de fonction avec le crédit mobilité et encourager l’autopartage
 Renoncer à son véhicule de fonction et bénéficier d’un crédit mobilité important pour prendre les transports en commun
Dans les 3 cas, l’idée est d’aller vers des moyens de transport moins consommateurs en ressources pour mieux maitriser votre empreinte carbone.

– Impliquez vos équipes en mode projet

Faire réfléchir et agir vos équipes en mode collaboratif sur le sujet environnemental est une façon habile de les impliquer sur un projet étique, certes hors métier, mais facilement valorisable pour votre entreprise. Vous pouvez laisser un comité environnemental se constituer pour proposer des idées et mener des actions écoresponsables en phase avec votre taille et vos besoins. Ce genre de collaboration participative permet de faire avancer votre entreprise sur ce sujet d’envergure et voir éclore des idées souvent pertinentes. En plus, vos équipes s’approprieront plus facilement le sujet écologique et la posture à adopter en co-construisant cette action avec vous, plutôt que de recevoir uniquement des messages descendants de la part de la Direction. C’est en tout cas le choix que nous avons fait chez A2COM puisque nous avons un groupe dédié à la démarche éco-responsable de notre entreprise.

– La compensation carbone

Si vous ne pouvez pas (ou peu) réduire vos émissions de CO2, vous avez également la possibilité de contribuer à la séquestration du carbone en participant à des programmes de reforestation : c’est ce qu’on appelle la compensation carbone. L’idée est simple puisqu’elle consiste à vous rapprocher de producteurs (idéalement locaux) avec qui vos équipes pourront par exemple planter de nouveaux arbres (les végétaux absorbent le CO2 en faisant la photosynthèse, petit souvenir de vos cours de SVT au collège). Les « entreprises à mission » (comme Yves Rocher) réalisent souvent ce type d’action qui permet d’améliorer son empreinte environnementale tout en contribuant à la restauration d’écosystèmes naturels. C’est aussi un beau vecteur de lien et de cohésion dans vos équipes et un message positif à véhiculer auprès de vos clients. Toutefois, être réellement neutre en termes d’empreinte carbone est presque utopique, il est donc toujours pertinent de travailler simultanément sur la source du problème : vos émissions de CO2.

En conclusion

La transition écologique est un challenge sur le long terme et l’évolution des comportements peut parfois prendre du temps. Votre entreprise a en tout cas une vraie responsabilité en termes de sensibilisation et d’actions concrètes pour y contribuer. Définir l’enjeu écologique comme un des piliers de votre ADN sera un atout de taille dans votre communication, vos recrutements ou encore l’image renvoyée à vos parties prenantes (clients, partenaires, fournisseurs, investisseurs). Quand on parle d’économie plus verte, la frontière entre l’effort et l’opportunité est finalement très mince. Si vous vous impliquez dans une démarche écoresponsable, c’est tout votre business qui peut en bénéficier in fine.